Parti vendredi soir de Valence d'Agen, je rejoins Charleville-Mézières vers 15h00 samedi, après une étape à Méhun sur Yèvre. Une étape chez les parents d'Agathe qui me permettent de dormir 4h00, puis à 8h45 c'est le départ. Une fin de périple à rebondissement puisqu'à 500m de chez parents, je crève un pneu du van.

L'après-midi qui devait-être placé sous le signe de la sieste, ne le sera pas.


Enfin, vers 17h00 j'arrive sur le site du lac des Vieilles Forges pour retirer mon dossard et j'assiste en même temps à l'arrivée du championnat de France de duathlon. Le matériel récupéré, retour à la maison.


Après une bonne nuit,dimanche debout à 6h30 pour me gaver de protéines et d'un bon café, puis route de nouveau aux vieilles forges.


Arrivé sur place en avance, je me renseigne auprés des habitués pour ne rien oublier, mais très vite les arbitres vous rappelle à l'ordre quand quelque chose ne va pas. Mon matériel est installé je suis prêt pour aller m'échauuffer en natation.


En fait je ne ferai que quelques mètres puisqu'on nous appelle pour le départ alors qu'il reste 15 min. C'est donc dans l'air de départ que je me dirige avec le groupe open.


9h00 le départ est donné du triathlon courte distance des vieilles forges, mon placement en deuxième ligne me permet de prendre un bon départ, et à la première bouée, je suis dans le peloton. Qui dit peloton, dit coup de pied, clapot : c'est un combat et là on peut difficilement se concentrer sur sa nage et donc sa glisse. Mais les écarts commencent à augmenter et la place se fait pour nager. En manque de repère pour ma première participation, je préfère gérer et aller à mon rythme. Je sors de l'eau 33 min. Mon premier transfert se fait plutôt bien dans l'organisation mais j'ai pris le temps de rien oublier, peut-être trop de temps (5'04).


La partie vélo s'annonce difficile, le crachin et le vent sont de la partie. A l'attaque de la première montée sur Bourg-Fidèle, je suis déjà en difficulté, et je vois là beaucoup de cyclistes me laisser sur place. C'est donc à mon rythme et avec mon objectif que je continue, doper par la compétition, je descends sur Revin à un peu plus de 60 km/H alors que la route est mouillée. Et ceux qui me connaissent savent que je flippe en descente.


Arrivé à Revin c'est la grande montée sur Les Mazures et c'est là que je perds beaucoup de terrain sur des coureurs qui ne sont que 400 m devant.


Mon parcours vélo est trop long mais j'arrive en 1h47 et une moyenne de 21km/h. Déçu mais vu le parcours, les conditions et le manque d'entraînement, je limite la casse.

 

velo-triathlon-pierre.jpg


L'enchaînement vélo-course à pied est le plus dur mais là...La course à pied commence par une bosse, certe courte mais casse patte puisque l'on enchaîne avec une petite descente et un plat plein de racines. En effet ce parcours trial ne me convient pas du tout surtout que quelques mètres après c'est un mur qui m'attend. Tant bien que mal je finis mes deux tours en 27' et c'est donc en 55'03 que je finis la course à pied.


Un temps cumulé de 3h23'41",une place de 385ème sur 442 partants pour un parcours de 1,5km de natation-40km de vélo-10km de course à pied. Je suis au final pas loin de mon objectif initial puisque je ciblais les 3h15 max. Mais j'ai fini mon premier triathlon et j'aurai ainsi plus de repères pour le prochain car ce combat individuel contre soit et une superbe experience, et bon nombre de sportifs collectifs devraient venir, ça leur feraient du bien.


Mes prochains entraînements reprendront vendredi avec une sortie vélo de récupération, car maintenant il faut préparer le Tourmalet et l'Aspin du mois d'août.


Spéciale dédicace à toute ma famille et proches qui m'ont témoignés leurs encouragements et un bon anniversiare à Woinic (21 juin).


Les photos sont à venir...


Bon vent et bon crachin.


Retour à l'accueil