Le Tourmalet, le Géant des Pyrénées, est assurément un des cols les plus prestigieux de France. La notoriété que lui confère le Tour de France, ainsi que les épreuves de masse — Le Challenge des Pyrénées "les 4 As" (La Hubert Arbes, l'Ours, La Lapébie, le Défi Pyrénéen), La Grande Boucle Internationale Féminine...— en fait un objectif majeur, un but recherché, une valeur sûre au hit parade des chasseurs de cols comme l'a été l'Izoard, le galibier et le Lautaret en 2008 pour les Prioux.


Il représente une difficulté exceptionnelle et occupe une position clef au cœur des Pyrénées. La route qui le franchit s'élève à 2115 m d'altitude, entre le Pic du Midi de Bigorre et le Massif du Néouvielle et relie les stations de La Mongie d'un côté et Barèges de l'autre.

 

Caractéristiques techniques du col du Tourmalet

Versant La Mongie:

Le Col commence vraiment à Sainte Marie de Campan, à 857 m d'altitude pour 17 km de montée. La partie la plus difficile se situe entre l'Adour d'Artigues (1290 m) et la Mongie Tourmalet, sur une distance de 5 km (10,2 % de moyenne).

La pente moyenne de Gripp au Col est de 8,9%, avec les 500 derniers mètres à 14%.

 

Versant Barèges:

La montée de Luz à Barèges n'est pas à négliger sur les 18,5 km d'ascension, car la pente moyenne est de 7,7 %. La pente moyenne de Barèges au Col est de 8,2 %, avec les 500 derniers mètres à 15 %.

 

Ce nouvel objectif est programmé pour l'été 2010, alors tous à vos vélos et que l'entraînement reprenne.

 

Retour à l'accueil