Mardi était un grosse journée pour nos cyclos puisqu'au menu du jour il y avait l'ascension du Lautaret suivi du Galibier.

Le Lautaret :

Pietro : "Lascension du Lautaret s'est déroulé sans problème, pas de pourcentage élevé, une progression en douceur pour passer de 4 à 6-7%. Ceci étant, la montée qui a quand même duré près de deux heures pouvait laisser des traces car les cuisses sont devenus bien dures."


Tonio : Ascension roulante où les sprinters arrivent à suivre le rythme imprimé. Malgré un contre de philou qui glane quelques points pour le maillot à pois, j'étais certain de ma force et j'attendais tranquillement mon heure avec des pourcentages plus durs dans le Galibier. Rendez-vous était pris, qui m'aime me suive !!!




Tonio dans le Lautaret


Philou :


Arrivée en haut du col du Lautaret :




Le Lautaret terminé, il fallait enchaîner le Galibier, qui était plus difficile, avec des pourcentages plus durs (11% dernier kilomètre) et un vent qui se levait.

Le Galibier :

Pietro : "Cette ascension fut difficile, mais l'objectif que je m'étais fixé était rempli : gravir le Galibier en 1H (temps effectué 1h01). Une ascension en solitaire puisque Tonio et Philou s'envolaient vers le sommet, mais je voyais Philou au loin et cela me motivait pour réussir à finir ce col. Pendant l'ascension un petit peu de tourisme et j'en profitais pour photographier le paysage. Une petite pause au mémorial Desgrange:




Puis j'arrive à l'auberge où Philou et Tonio dégustaient déjà un chocolat chaud en attendant que j'en finisse avec le dernier kilomètre et le plaisir d'arriver en haut et où l' on oublie la dureté de la montée.



Maintenant nous avions rendez-vous avec la descente en deux parties  et une pause casse-croute en haut du Lautaret :



La fin du parcours bien qu'en descente ne fut pas une partie de plaisir car le vent de face nous empêchait de profiter de la vitesse. Rendez-vous pris pour l'Izoard...

Retour à l'accueil